Investir dans l’immobilier locatif

Le succès de la pierre ne se dément pas : la proportion d’investisseurs ayant choisi l’immobilier locatif reste importante. 8 investisseurs sur 10 continuent de considérer le patrimoine locatif comme le placement le plus intéressant, même en période de crise. Avec Smart Investissement à vos côtés, quelques règles ne seront pas de trop pour investir intelligemment dans le foncier.

Constitution d’un patrimoine immobilier : les points stratégiques

Le bon choix des biens à louer est évidemment un point extrêmement important lorsqu’on se lance dans le foncier locatif. Plus concrètement, il faudra s’intéresser à plusieurs points pour chaque bien :

  • – L’emplacement : la proximité avec les transports et des services nombreux constitue un réel atout.
  • – Le public locatif : demandez-vous à qui s’adresse votre bien. Allez-vous louer à des étudiants ? Des couples ? Certains profils, comme les familles par exemple, apprécieront d’avoir un grand jardin pour leurs enfants.
  • – Les charges afférentes : les charges de copropriété, les charges courantes, l’entretien, l’assurance habitation, autant de charges qu’il faudra anticiper afin d’estimer votre rentabilité.

Cette liste n’est pas exhaustive : un appartement situé dans le centre-ville d’une grande ville ne réclamera pas les mêmes critères de choix qu’une maison à louer en campagne. Dans le premier cas, une location meublée pourrait être plus attractive, c’est pourquoi il ne faut pas hésiter à nous contacter : nous sommes là pour vous aider à faire votre choix.

Cette liste donne toutefois un premier aperçu des éléments à prendre en compte dans le choix de votre futur bien de location. Bien considérés, ces critères permettent de voir plus clair sur la rentabilité estimée de sa location. A terme, celle-ci peut facilement être supérieure aux autres placements financiers (en moyenne de 6%), raison pour laquelle les investisseurs sont si nombreux à nous faire confiance.

Malraux, Pinel… Financer ses investissements fonciers

C’est l’une des premières questions que se posent les investisseurs, en particulier les néophytes : comment vais-je financer mon investissement ? Dans le domaine de l’immobilier, vous avez probablement déjà entendu des noms tels que Malraux ou Pinel., nous vous en disons plus à leur sujet.

La loi Pinel est une réduction d’impôts portant sur les revenus issus de l’investissement locatif, elle concerne les logements neufs et les logements anciens faisant l’objet d’une rénovation. De la même manière, le dispositif Malraux permet de défiscaliser un investissement en réhabilitant des biens anciens spécifiques (en particulier ceux situés dans les centres-villes historiques).

A ces deux dispositifs bien connus, d’autres viennent s’ajouter. Les achats en monuments historiques se rapprochent du dispositif Malraux, mais comportent tout de même quelques différences. L’investissement en déficit foncier, qui consiste à générer davantage de charges de rénovation que de recettes, est également une méthode régulièrement utilisée.

Dans tous les cas, vous aurez très certainement besoin d’un prêt immobilier pour démarrer la constitution de votre patrimoine locatif., prenez rendez-vous avec notre équipe afin d’étudier vos possibilités de financement et de réaliser le montage fiscal le plus intéressant pour vous.

Bien accompagné, vos recettes locatives devraient rapidement amortir vos charges et vous créer un complément de revenus. Comme beaucoup d’autres personnes avant vous, vous pourrez alors utiliser cet argent pour, à nouveau, acquérir un nouveau bien et renforcer votre patrimoine.